Sonja est la créatrice de NaSoNgo, une marque de maroquinerie éthique créée en 2015. L’innovation est à l’honneur dans des créations multifonctions réalisées à la main dans le plus grand respect de la matière. 

Formée dans une école de design, Sonja y découvre par hasard le cuir lors d’un projet de création de chaussures. C’est une véritable rencontre avec la matière qui devient une vocation pour la créatrice. Le toucher, la chaleur, la variété de peaux, leurs réactions hétéroclites à sa façon de les travailler la fascinent et l’inspirent. Chaque cuir porte en lui l’histoire de l’animal dont il provient et c’est une idée que la créatrice souhaite respecter et mettre en valeur. C’est ainsi du cuir lui-même que naît l’inspiration pour une pièce. « Dans une pièce en cuir, on ressent la vitalité et la chaleur de l’animal. Les petites imperfections, les cicatrices visibles sur le cuir sont autant d’indices de l’histoire de cette peau, de son authenticité et de son caractère unique. Je trouve ça tout à fait passionnant. », nous explique-t-elle.

Pochette réversible en cuir fait main

Le nom de la marque est un mélange des lettres de la créatrice, Sonja Göggelmann. Avec ce nom, elle souhaite imprégner sa marque de sa personnalité très présente dans ses créations puisque chacune d’entre elle est pensée et réalisée par Sonja de A à Z. Les pièces de NaSoNgo sont guidées par son amour de la matière mais aussi par son environnement quotidien et son envie d’innover. Elle propose ainsi des designs originaux dans des créations qui offrent de multiples possibilités. Le sac patch-clutch par exemple est un sac réversible qui peut être porté de nombreuses façons : pochette, bandoulière, sac à main, sur l’épaule ou encore façon tote bag, « il peut servir pour de multiples occasions et c’est une façon fun de proposer un objet utile. » précise Sonja. La ligne directrice de la créatrice est en effet de lier l’utile à l’esthétique dans des modèles élégants et féminins qui restent néanmoins confortables et adaptés à toutes les situations. « Je souhaite que mes clientes puissent profiter au maximum de leurs achats et prendre autant de plaisir à les porter que j’en ai à les confectionner ! Chaque pièce est proposée dans de nombreux coloris pour satisfaire tous les goûts et toutes les envies.», ajoute-t-elle.

Ce qui caractérise également le travail de la créatrice de NaSoNgo, c’est sa démarche éthique et durable. Tous les matériaux qu’elle utilise, du cuir au métal en passant par les emballages, sont soigneusement sélectionnés et achetés en Europe (principalement l’Italie, la France et l’Allemagne). En tant qu’artisane, il est important pour elle de respecter des circuits courts et de faire appel à des fournisseurs à l’échelle la plus locale possible. Le cuir que Sonja utilise vient de l’industrie agroalimentaire (cuir de vachette, vache, chèvre, brebis), l’animal n’a ainsi pas été tué pour sa peau. Elle travaille également beaucoup avec du cuir récupéré pour respecter la peau de l’animal. « Il ne faut pas oublier que le cuir est la peau d’un animal et qu’il faut donc la traiter avec respect et dignité. ». Suivant cette ligne éthique, elle exploite même les chutes de matières pour réaliser de petites pièces telles que des porte-cartes, étiquettes bagage ou encore des range-câbles pour les écouteurs.

À travers ses créations colorées et durables, la créatrice de NaSoNgo nous communique tant sa créativité débordante que son amour de la matière qu’elle traite avec le plus grand soin.

Sonja Gogglemann créatrice de la marque de maroquinerie NaSonGo