Marion Fillancq, bijoutière et sculptrice, a créé sa marque éponyme de bijoux en bronze et en miroir, une marque imprégnée de sa passion pour l’archéologie et l’évolution de l’Homme.

À l’origine, Marion est une sculptrice sur verre passionnée par l’archéologie et les premiers designs. Elle s’est formée en décoration sur verre au Centre Européen de Recherches et de Formations en Arts Verriers. À travers son travail, la créatrice cherche à retranscrire l’héritage de notre Histoire et à lui rendre hommage. Marion mène ainsi des recherches en verrerie avec l’objectif d’appliquer les techniques de taille de la préhistoire au travail du miroir en utilisant notamment les mêmes outils qu’à l’époque. En transposant ces techniques au miroir, il lui vient alors l’idée de faire des simulacres de pierres précieuses à partir du miroir, une matière brillante qui réfléchit la lumière. C’est cette approche du verre qui la conduit vers la bijouterie. Le côté précieux se prêtant en effet au bijou, Marion a eu envie d’explorer cette voie en visitant l’univers du bijou sous l’éclairage de son singulier savoir-faire de sculpteur sur verre. À cet effet, Marion rejoint l’école Boulle en 2012 où elle se forme en bijouterie et découvre le métal, un nouvel instrument pour exprimer ses inspirations antiques et archéologiques.

« Je pense que l’authenticité et la préciosité de mes créations résident dans cette capacité à rendre hommage à notre passé et à notre intelligence. »

Enfant, Marion se passionnait déjà pour l’archéologie. « Je voulais être égyptologue. » se souvient-elle, amusée. Les recherches de Marion en verrerie débutent par une véritable curiosité intellectuelle. La créatrice a en effet l’ambitieux projet d’interroger l’intelligence de l’Homme et de questionner l’utilisation contemporaine de cette intelligence. C’est pourquoi, Marion est remontée à la naissance même de l’intelligence humaine qui débute dès la préhistoire avec les premiers designs et premiers outils. À force d’étudier l’anthropologie, les techniques, l’évolution de la complexité des outils, Marion construit une identité forte et unique dans ses créations, toutes marquées par le sens de sa démarche intellectuelle. « Je pense que l’authenticité et la préciosité de mes créations résident dans cette capacité à rendre hommage à notre passé et à notre intelligence. » nous confie-t-elle.

Ses matières de prédilection, le bronze et le miroir, participent au sens que Marion met dans ses créations. « Le miroir est un matériau que je trouve très intéressant parce qu’il est quotidien. On se regarde tous dans le miroir mais on ne regarde pas forcément du miroir. » nous fait-elle élégamment remarquer. Il est ainsi doublement intéressant dans le travail de Marion. D’abord, le miroir renvoie la lumière et revêt une forme de préciosité une fois taillée qui en fait un matériau atypique mais approprié à la bijouterie, un matériau qui interroge même la notion de préciosité, apportée ici par le savoir-faire plus que par la matière. Il a également un intérêt sémantique puisque le miroir nous renvoie notre reflet et c’est donc une jolie manière de faire écho à la démarche de Marion qui cherche à rappeler les origines de l’Homme.

Quant au bronze, Marion l’a choisi pour son caractère sculptural qu’elle travaille de sorte à obtenir des pièces élaborées et poétiques. Ce matériau témoigne une nouvelle fois de la démarche historique de Marion puisqu’il est apparu assez tôt dans l’Histoire. « C’était donc finalement assez logique d’intégrer du bronze à ma démarche. » ajoute-t-elle.

Collier d'exception en bronze froissé plaqué orAvant de créer une pièce, Marion aime réaliser des croquis. Il ne s’agit pas forcément de dessiner son idée finale mais plutôt de s’imprégner du champ lexical qui l’inspire en le couchant sur le papier. « Je vais dessiner des outils, des crânes de la préhistoire, des matières, des roches… » explique-t-elle avant d’ajouter « même si j’ai besoin de faire, d’expérimenter plastiquement avec la matière afin d’affiner la technique pour concevoir mes bijoux. »

 Pour le bronze, Marion travaille en cire perdue, une technique de fonderie d’art. Elle commence ainsi par fabriquer ses bijoux en cire, en la froissant et en la déchirant. Ensuite, elle confie les modèles en cire à son fondeur qui va réaliser un moule en plâtre à partir des pièces en cire puis il va en évider la cire, d’où le nom de cire perdue. Dans le moule obtenu, le fondeur coule du métal qui va donc reprendre exactement la même forme que la pièce en cire réalisée par la créatrice. Marion récupère alors une pièce en bronze qu’elle va retravailler selon des techniques de bijouterie traditionnelle : reprise de fonte, soudure, perçage, montage… Pour finaliser la pièce, le bronze est plaqué or ou argent.

Pour les pièces en miroir, Marion taille la matière selon les principes de la préhistoire comme nos ancêtres pouvaient le faire pour tailler une pointe de flèche ou un biface. Son principal outil est ainsi la pointe de cuivre. Elle commence par découper ses plaques de miroir puis travaille par pression pour détacher des éclats qui vont progressivement façonner le volume et dessiner le contour de la pièce.  Ces techniques sont d’une rare difficulté et ont demandé à Marion plusieurs années de mise au point avant d’obtenir le résultat escompté. « Mes techniques sont empruntées à l’archéologie expérimentale et avaient besoin d’être mises au point pour être appliquées au travail contemporain du bijou. » explique-t-elle. Marion est aujourd’hui la seule bijoutière à travailler le miroir sous cette forme, c’est un savoir-faire qu’elle a personnellement mis au point. La taille est ainsi devenue sa patte artistique de telle sorte que technique et univers créatif ne font qu’un. C’est en effet grâce à son savoir-faire d’exception que la créatrice apporte un supplément d’âme à des créations réalisées dans un matériau brut et quotidien.

Les bijoux de Marion s’adressent à des personnes cherchant des créations qui ont un sens et qui ont une résonnance humaine et authentique. Chaque pièce est fortement imprégnée de la sensibilité de la créatrice qui nous invite à rêver, à contempler l’esthétisme du monde contemporain éclairé par une rétrospective sur notre évolution.

Avec ses créations, Marion répond ainsi à notre quête de sens et d’authenticité en y apportant une réponse d’une beauté époustouflante.

Marion Fillancq créatrice de bijoux en miroir et en bronze

Découvrez ses créations