Lou Dervieux, la grande gagnante du Prix de la Créativité Manora, revient sur son aventure entre inspirations personnelles et co-création d’un bijou original avec Jordane Somville.

Étudiante à l’ENSAD (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs), Lou Dervieux y développe depuis 5 ans un univers singulier autour du corps et notamment du corps de la femme. Travaillant d’abord l’illustration à travers le dessin, elle propose une vision singulière du corps en mettant en avant ce qu’il a de rond, de sensuel et de féminin. Très vite naît en Lou le désir de donner vie à ses créations. Du dessin à plat, elle passe ensuite au découpage pour apporter du relief à ses illustrations, puis s’attèle à la couture avant de s’intéresser à la céramique comme mode d’expression. « Je souhaitais sortir l’illustration de son carcan plat pour rendre mes dessins plus animés. Dans mon travail autour du corps et du tactile, j’étais à la recherche d’un mode d’expression qui puisse permettre à mes créations de prendre vie. » nous explique-t-elle.

Lou s’exprime ainsi à travers des corps abstraits voire difformes tantôt symbolisés par le tronc, tantôt par la poitrine, démunissant ses sujets de visage, de bras ou de jambes. L’objectif de Lou est en effet de travailler le corps sous un angle particulier, celui du corps-enveloppe. L’enveloppe corporelle, une idée que la créatrice en herbe mature depuis des années grâce à sa seconde passion : la natation. Le mouvement du corps dans l’eau, du corps qui nage est en effet une idée qui la fascine et dans laquelle elle s’immerge au point de créer une confusion entre le corps et l’eau dans laquelle il évolue. « Notre corps est constitué à 70% d’eau en moyenne, et plus j’y réfléchissais plus j’arrivais à l’idée que nous étions nos propres piscines, nos propres bassins. » nous explique-t-elle. La dualité du terme bassin a immédiatement interpellé Lou. Évoquant à la fois une partie du corps et l’espace artificiel d’une piscine, le terme s’est imposé comme point de convergence entre ses deux sources d’inspiration principales.

Croquis du bijou original de Lou pour le prix de la créativité manoraC’est ainsi qu’est née la collection Bassin dont Lou nous a soumis les croquis à l’occasion du Prix de la Créativité Manora. Son travail plein de sensualité et d’énergie a immédiatement retenu notre attention et celle de Jordane Somville. Dans les croquis de Lou, on retrouvait en effet toute cette idée d’un corps voluptueux dont la forme se confondait avec celle d’un vase. Cette double image évoque ainsi la double vision de Lou, celle d’une femme aux courbes sensuelles entremêlée à celle d’un vase incarnant le récipient, l’enveloppe. « Je souhaitais raconter une conversation entre l’enveloppe humaine et presque féminine et la forme que peut prendre un vase sculpté. » nous écrit-elle lorsqu’elle présente sa candidature.

Collier en porcelaine blanche émail bleu clair fait main Somville

Nous appelons Lou le 2 mai pour lui annoncer sa victoire et la retrouvons dès le lendemain dans l’atelier de Jordane Somville où nait alors une véritable collaboration créative entre les deux femmes. Avec pédagogie, l’artisane historique de Manora apprend à Lou comment manipuler la porcelaine, une céramique que cette dernière est ravie d’apprivoiser car elle est « riche et féminine et se prête à l’idée que je cherche à exprimer dans la création. » commente Lou au cours de cette rencontre. Ensemble, elles étoffent le projet de la lauréate et partent sur une parure boucles d’oreilles – collier. Elles décident également d’appliquer de légères pressions sur la porcelaine pour créer des interstices dans lesquels viendront se loger un émail bleu couleur « piscine », subtile incarnation de l’inspiration aquatique de Lou. « Je pensais venir en tant que spectatrice mais Jordane m’a réellement incluse dans la production des créations. J’ai eu la chance d’être actrice du projet. » nous raconte-t-elle par la suite. Cette expérience fut également l’occasion pour Lou de s’immerger dans un atelier-boutique où elle a découvert l’univers de Jordane au gré de ses interactions avec les clients qui allaient et venaient. « Jordane m’a ensuite tenue informée des avancées de la production, aux différents stades de cuisson et d’émail. Co-créer avec Jordane a été une très belle expérience ! » conclut Lou.

 

Les co-créations Lou Dervieux x Jordane Somville sont désormais disponibles en édition très limitées sur Manora. Et encore toutes nos félicitations à Lou !

Découvrez les créations de Lou x Jordane Somville