Amener l’artisanat dans l’univers de la 3D, voilà le pari fou de Karelle et Loïc. Découvrez l’histoire de ces créateurs de bijoux origami !

Tochu-de, c’est une marque de bijoux et de décoration en impression 3D. Les créateurs, Karelle et Loic…. Pause. Vous avez dit 3D ? On rembobine.

Il y a bientôt deux ans, Karelle et Loïc, partenaires dans la vie et au travail se sont lancés dans une aventure détonante et ont fait le pari d’intégrer l’artisanat à la troisième révolution industrielle. Un paradoxe qui a suscité notre curiosité ! Quelle peut-être la place du numérique dans un univers fondé sur le savoir-faire manuel ?

Pour nous convaincre, le couple nous a présenté leur troisième associé… Une imprimante 3D ! « Bienvenue dans l’artisanat 3.0 ! », s’exclament-ils en cœur.

Reste encore à comprendre comment cette machine, encore assez méconnue par le grand public, a trouvé sa place dans le monde de l’artisanat. Loïc, designer de formation, s’intéresse à l’impression 3D depuis la lecture de Makers par Chris Anderson en 2013. Son ordinateur est alors devenu pour lui un véritable atelier de conception numérique : de la forme au relief, tout est étudié, travaillé et retravaillé avec soin au millimètre près. Si l’objet prend naissance dans l’atelier numérique, c’est bien le travail réalisé par Karelle dans son atelier (traditionnel cette fois-ci !) qui parachève la création grâce à des gestes précis et délicats donnant naissance à des pièces uniques.

Fascinés par la culture japonaise, leur principale source d’inspiration est l’origami, une célèbre technique de pliage de papier ancestrale. Oiseaux, papillons, éléphants… Ils multiplient les déclinaisons autour de l’origami avec une ambition : retrouver la délicatesse du papier tout en conférant à leurs bijoux robustesse et permanence dans le temps grâce à l’utilisation de l’imprimante 3D.

Pari ambitieux donc mais pari réussi pour le couple qui a su créer un univers à mi-chemin (c’est d’ailleurs ce que signifie Tochu-De en japonais) entre l’impression 3D et le bijou artisanal.