Céramiste autodidacte et sculptrice, Cécile Bichon a créé sa marque éponyme de pièces décoratives en faïence autour d’un univers bien atypique tant en termes de matière que de savoir-faire et de couleurs.

Graphiste de formation, Cécile aime toucher à tous les milieux créatifs pour créer des choses émanant de ses envies et de sa volonté. Il y a un an et demi, elle a l’idée d’adapter ses techniques de sculpture aux matériaux de la céramique.

Soliflore et bougeoir rose pâle

Et il est vrai que les savoir-faire de Cécile sont très éloignés de la céramique traditionnelle ! Pas de tour de potier, pas de modelage, pas de moule… Cécile laisse en fait une grande liberté à la matière et ne la touche presque pas. Cette céramiste a ainsi inventé son propre savoir-faire, a créé ses propres recettes mélangeant terres et oxydes et a progressivement construit un univers à l’identité très marquée et reconnaissable.

Les pièces de Cécile ont en effet presque toutes en commun de présenter des coulures rappelant de la cire qui fond, des éruptions ou encore des concrétions. Quant aux lacs, des plats décoratifs qu’elle réalise selon la technique de la plaque, ils présentent un motif mystérieux, comme une tache d’encre qui se diffuse dans la terre. Ce qui relie ainsi les créations de Cécile, c’est cet aspect mouvant, cette véritable vie incarnée dans la création. La céramiste essaie en effet d’obtenir des formes très naturelles en intervenant le moins possible sur la matière. « J’aime donner l’impression que mes créations se sont générées toutes seules sans mon intervention. » nous raconte Cécile.

Toutes les créations de Cécile sont réalisées à partir de faïence et de mélanges d’oxydes, des recettes élaborées par la créatrice elle-même qu’elle a fait évoluer et fait encore évoluer pour obtenir des couleurs, des textures et des motifs particuliers. Elle mélange ainsi tantôt sa faïence à de la poudre de papier tantôt à de l’huile de paraffine dans des dosages précis pour obtenir la texture et le séchage escomptés.

À chaque création, sa technique ! Pour les pièces qui donnent l’impression de couler, Cécile utilise une base en papier de soie sur lequel elle coule son matériau à l’aide d’un pistolet… De pâtisserie ! Cécile procède par couches successives jusqu’à obtenir le résultat qu’elle cherche et positionne son support dans des sens différents selon qu’elle souhaite obtenir un volcan ancré dans la terre ou un pot ascensionnel tendant vers le ciel. Le matériau utilisé par Cécile est une barbotine, dont la texture est semblable à un mélange de terre modelable et de terre de coulage, qu’elle laisse ensuite couler et sécher à son gré.

Céramique réalisée selon la technique du mocha tea

Pour les plats dits « lacs », Cécile utilise la technique du mocha tea, une technique traditionnelle née au XVIIIe siècle en Angleterre qui permet d’obtenir comme une tache d’encre qui se diffuse sur le plat. La céramiste met sur la pièce une barbotine liquide toute fraîche à laquelle elle ajoute un mélange d’oxydes naturels ainsi qu’un composé acide qui peut être de toute nature : jus de tabac, sauce soja, vinaigre blanc, etc. Quand l’acide entre en contact avec la barbotine, cette dernière se fige instantanément et se crée alors des réseaux de formes à la surface. En fonction de l’acide utilisé, Cécile obtient des effets variés en termes de forme et de couleur.

Pot de fleur en céramique émail jauneCette céramiste est toujours en quête d’innovation. Récemment, Cécile a notamment travaillé sur un jus d’oxydes qui permet de teinter la terre en surface avec l’idée d’obtenir des couleurs à la fois éclatantes et mates. Lorsqu’elle s’engage dans cette recherche, Cécile commence par essayer de teinter la terre dans la masse avec des oxydes naturels mais la terre étant naturellement blanche, elle obtenait des couleurs pastels alors qu’elle recherchait des couleurs très franches. Pour contourner cette difficulté, la créatrice a développé ces jus d’oxyde qui permettent d’obtenir un aspect mat et très coloré. L’utilisation de ces jus a également donné une texture velours aux pièces. La texture n’était pas préméditée mais cette découverte par sérendipité a ravi la céramiste qui a progressivement poussé le velouté pour avoir des couleurs et des textures de plus en plus puissantes !

Cécile Bichon offre aussi un univers décalé par rapport à la céramique traditionnelle. Plaçant la matière au cœur de la création, chaque pièce véhicule un message riche de créativité et d’authenticité.

Découvrez ses créations